ces glucides qui menacent notre cerveau

ces glucides qui menacent notre cerveau

 

Je vous propose un résumé du livre “ces glucides qui menacent notre cerveau” de D.Perlemutter que je viens de lire.

INTRODUCTION

Pourquoi dire non aux céréales ?

Voici une liste non exhaustive des pathologies potentiellement liées à la consommation de céréales

  • trouble de l’attention
  • anxiété, stress chronique
  • migraine
  • dépression
  • diabète
  • épilepsie
  • affections et maladies inflammatoires
  • insomnie
  • troubles intestinaux comme la maladie coeliaque, l’intolérance au gluten, le syndrome de l’intestin irritable
  • troubles de la mémoire, Alzheimer
  • troubles de l’humeur
  • surpoids et obésité
  • syndrome de gilles de la tourette….

PREMIERE PARTIE : LA VERITE SUR LES CEREALES

Les formes raffinées des glucides et sucres ne sont pas les seules à être nocives.

De nombreux glucides contiennent des substances inflammatoires qui altèrent le système nerveux.

Chapitre premier : les maladies du cerveau

Nous sommes identiques génétiquement aux chasseurs cueilleurs que nous étions avant l’agriculture. Notre corps se comporte comme celui de nos ancêtres et ne s’est pas adapté à l’industrialisation de la nourriture.

L’inflammation est au centre de nombreuses affections chroniques, y compris les pathologies neurologiques.

La plupart des affections neurologiques sont dues à un excès d’apport de glucides et à un manque de lipides (de bonnes graisses).

Trop de glucose dérègle le métabolisme en favorisant un état d’insulinorésistance.

L’insuline, hormone qui permet la digestion des glucides devient trop importante.

Les gens qui ont lu cet article ont aussi lu :  Ces glucides qui menacent notre cerveau, suite ....

Or on sait qu’elle favorise la formation de graisse et sa rétention, et qu’elle conduit à l’inflammation.

L’insulinorésistance joue un rôle dans la maladie d’Alzheimer.

Entre 1995 et 2010 le nombre de diabétiques a augmenté de plus d e50 {877b0a82a19ea3502b79c4cbfaa96a7cae16743a319d771446867b0ab6ef06e5} aux états unis.

Le GLUTEN est nocif mais pas uniquement pour les personnes souffrant de maladie coeliaque.

Il stimule l’inflammation du cerveau.

Il faut réhabiliter le cholestérol et les bonnes graisses car ils protègent des maladies cérébrales et allonge l’espérance de vie.

REINITIALISER votre métabolisme :

diminuer les glucides au profit des bonnes graisses.

L’inflammation aboutit à la formation de radicaux libres Qui oxydent les tissus.

Les radicaux libres provoquent une sorte de corrosion du cerveau.

Les antioxydants sont de précieux alliés : vitamine A,C,E notamment, curcuma, DHA. Ils sont des détoxifiants de l’organisme.

Le cholestérol est un nutriment indispensable au cerveau.

Les statines contribuent à diminuer les capacités intellectuelles et peuvent augmenter les risques cardiaques!

Chapitre deux : le gluten

C’est une protéine collante, en lien avec de nombreuses pathologies neurologiques.

Il y en a dans énormément d’aliments mais aussi de cosmétiques. Il interfère avec l’assimilation des nutriments.

il déclenche une réaction immunitaire qui donne lieu à l’inflammation, et une hyperperméabilité intestinale.

La maladie coeliaque et l’intolérance au gluten sont deux maladies différente.

L’intolérance au gluten touche les personnes les plus sensibles du fait de leur capital génétique. Elle cible toujours le système nerveux.

Les défenses naturelles sont affaiblies par le gluten.

La digestion du gluten provoque une sensation de plaisir à l’origine de son utilisation abusive par l’industrie agro-alimentaire.

Les gens qui ont lu cet article ont aussi lu :  Fin du résumé "ces glucides qui menacent notre cerveau"

Le gluten provoque une hyperglycémie.

Chapitre trois : addiction aux glucides et phobie des graisses

Les céréales du petit déjeuner sont parmi les aliments les plus rentables pour l’industrie

Il faut lutter contre les idées reçues.

En effet notre organisme ne tire aucun profit des glucides et une quantité minime nous suffit. Par contre nous ne pouvons nous passer des graisses.

La consommation de cholestérol ne doit pas être combattue, contrairement aux glucides y compris “complets”.

Il faut privilégier la consommation d’oméga 3 et limiter les oméga 6.

Une alimentation pauvre en glucides réduit les risques d’inflammation.

Les sucres se fixent sur les protéines, c’est la glycation.

la glycation favorise la dégénérescence.

L’augmentation de la glycémie provoque aussi des problèmes avec la mise à disposition du magnésium et d’autres neurotransmetteurs.

Notre cerveau est composé de 70{877b0a82a19ea3502b79c4cbfaa96a7cae16743a319d771446867b0ab6ef06e5} de graisses.

Les vitamines A,D,E,K ont besoin de lipides pour être bien assimilées.

Ce sont les glucides qui favorisent la prise de poids.

Les bonnes graisses sont les oméga 3, les lipides monoinsaturés et saturés.

le cholestérol est un acteur majeur de l’activité des neurones.Il est antioxydant, favorise le développement des cellules cérébrales et contribue à l’assimilation des vitamines.

le glucose n’est pas le principal carburant du cerveau.`

Les statines privent l’organisme de cholestérol, acides gras, vitamines et causent des déficits cognitifs.

La baisse de la libido et l’impuissance sont augmentées en cas de cholestérol bas!…….

ces glucides qui menacent notre cerveau

ces glucides qui menacent notre cerveau

à suivre

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages
%d blogueurs aiment cette page :