La neuropathie diabétique est une des causes de douleur de la jambe, de la cuisse et du pied chez le diabétique. Différents symptômes sont possibles. Il peut s’agir de fourmillements, de crampes, de brûlures, d’anesthésie, de douleur de la jambe… Il faut savoir dépister ces signes pour prendre en charge rapidement un début de neuropathie si cette dernière est responsable. mai il faut également éliminer d’autres causes (par exemple des crampes dues à une carence en potassium)

Les douleurs du Membre Inférieurs chez le Diabétique

MI = Membre inférieur, cela comprend la cuisse, la jambe et le pied, de haut en bas.

Les causes sont assez variées :

  • La Neuropathie Diabétique 

  • 20 à 30 {877b0a82a19ea3502b79c4cbfaa96a7cae16743a319d771446867b0ab6ef06e5} des diabétiques souffrent de neuropathie, cela touche le pied et remonte au genou. cette neuropathie peut survenir tôt dans l’évolution du diabète et elle peut se manifester par des douleurs et des fourmillements, crampes, notamment la nuit.

 

  • Elle cause surtout une perte de sensibilité et doit donc être diagnostiquée au plus vite si l’on veut éviter les plaies inaperçues puisque non ressenties.
    • Elle est due d’une part à la microangiopathie ou lésion de vaisseaux causée par  l’hyperglycémie mais aussi à une toxicité directe de l’hyperglycémie sur les nerfs.
    • CONSULTEZ votre médecin à la moindre plaie              douleur neuropathique chez le diabétique
Les gens qui ont lu cet article ont aussi lu :  Hyperglycémie Persistante ⎪Traitement chez le Diabétique Insulino-Dépendant

 

  • L’artérite des MI en cas de diabète

est aussi une cause à rechercher.

Le diabète atteint les vaisseaux, notamment à cause des pics hyperglycémiques et non pas juste à cause d’une HBA1C élevée, cette notion est importante car dans l’équilibre du diabète il est primordial de limiter ces pics, fin de la parenthèse, nous y reviendrons régulièrement car il s’agit vraiment d’une notion clé à retenir pour limiter ou éviter les complications à long terme.

L’artérite survient plus tardivement mais peut avoir des conséquences dramatiques : gangrène et amputation; et ceci pourrait être évité dans près de 50{877b0a82a19ea3502b79c4cbfaa96a7cae16743a319d771446867b0ab6ef06e5} des cas si cela avait été diagnostiqué avant et traité.

L’artérite des MI peut aussi provoquer des crampes appelées claudications intermittentes qui surviennent à l’effort et cessent à l’arrêt de celui ci. Les pouls sont diminués ou absents sur la jambe.

  • Les autres causes de Douleur des Membres Inférieurs : jambe, cuisse, pied

 

  1. Une glycémie mal équilibrée peut à elle seule aussi causer des crampes, sans qu’il n’y ait encore de complications évolutives du diabète (cela est dû à des perturbations hydroélectrolytiques : manque de potassium, calcium, sodium, magnésium en rapport avec le déséquilibre glycémique)
  2. .La cruralgie, douleur sur la face avant de la cuisse semble plus fréquente chez le diabétique de me^me que la méralgie, autre douleur nerveuse
  3. La sciatique, là tout le monde en a déjà entendu parler je supposedouleur-cuisse-diabète

 

 

4. le pied diabétique (le mal perforant plantaire est un ulcère chronique du pied du diabétique), prenez soin de vos piedscomme expliqué ici

Les gens qui ont lu cet article ont aussi lu :  Infections Urinaires : fréquence accrue en cas de diabète

pédicure, massage, toilette soigneuse, séchage au sèche cheveux sans se bruler cependant ATTENTION, mais cela permet de vraiment bien sécher et éviter l’apparition de pieds d’athlète et autres mycoses

mal perforant

5. La thyroïde, des désordres thyroïdiens peuvent aussi donner des douleurs des membres inférieurs, consultez votre médecin qui surveillera le fonctionnement de votre glande thyroïde

6. L‘ hémodialyse

7. La fatigue

8.La prise de médicaments

9.La compression des nerfs rachidiens

10.La carence en potassium, responsable de crampes.

etc

Evitez le tabac, faites du sport, surveillez votre taux de cholestérol, votre tension artérielle, bref prenez soin de vous car :

 le meilleur médicament c’est vous.

 

Merci d’avoir lu cet article, à bientôt,

Estelle

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages
%d blogueurs aiment cette page :