Profiter d’un bon restaurant tout en étant diabétique : voilà un problème crucial. En effet, il suffit parfois de peu pour perturber un équilibre précaire et voir ses glycémies faire les montagnes russes pour de nombreuses heures. Vous vous demandez : comment gérer son diabète lorsque l’on va au restaurant et éviter des glycémies catastrophiques après ? Je vous livre tous mes conseils dans cet article. Voici comment gérer votre diabète en allant au restaurant 

Diabète et restaurant : trouvez le bon !

Choisir le bon restaurant lorsque l’on est diabétique est primordial, mais parfois on doit suivre et on ne peut pas choisir où l’on va. On ne gérera pas de la même façon un resto de poisson et un fast-food, cela va de soi.

Le fast-food

Ce type de restauration est dur à gérer. Même les salades contiennent des glucides dans les sauces, les panures de poulet ou autre, méfiez-vous. L’avantage est que l’on peut souvent trouver la composition exacte de chaque plat.

Dans tous les cas, éviter les bombes à retardement : burger + frites + coca + glace, qui ne vous feront pas forcément grimper vite, car elles contiennent beaucoup de graisses, mais vous en aurez pour des heures à jongler après en hyper et hypo.

Les restaurants plus classiques

Privilégiez les plats de poisson ou viande accompagnés de légumes : si c’est possible, tournez-vous vers une assiette qui contient 50% de chaque. Les salades repas sont un excellent choix, cependant faites attention aux glucides cachés.

Ensuite, vous pouvez vous diriger vers une assiette de fromages en n’abusant pas du pain. Ou si vous préférez un dessert, optez pour un fromage blanc sans sucre ou une salade de fruits.

Les autres desserts resteront, soyons honnêtes, beaucoup plus difficiles à gérer, mais à vous de voir.

diabete-restaurant

une excellente salade complète

 

Gérer le repas en fonction de votre traitement du diabète

Vous avez du diabète et souhaitez aller au restaurant ? Ici, le type de traitement que vous suivez vous laissera plus ou moins de souplesse.

Il sera évidemment plus simple pour un diabétique sous pompe de faire 2 ou 3 petits bolus sur un repas qui traîne, que pour un diabétique qui utilise des stylos à insuline.

Enfin rien d’impossible bien sûr et si ça ne vous dérange pas vous pouvez vous piquer plusieurs fois en étant prudent pour éviter un surdosage, je l’ai déjà fait pour fêter dignement un anniversaire, c’est gérable, mais plus compliqué.

Il sera bien sûr plus facile de se piquer aux toilettes que devant toute une table avec le poids des regards tournés vers vous. Là encore avantage à la pompe.

diabete-restaurant1

passez vous de dessert si vous êtes déjà en hyper avant de manger

 

Les gens qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le diner idéal

Choisir le bon type de bolus d’insuline pour le repas au restaurant

Pour les patients sous pompe, vous avez là une arme redoutable pour gérer au mieux l’équilibre de votre diabète et maîtriser les montées et descentes.

Optez pour un bolus carré ou un bolus duo

Pour un repas très riche en graisses et protéines et en glucides, je donne l’exemple de la raclette pour bien illustrer : vous devez impérativement essayer le bolus carré ou le bolus duo. Prenez le temps d’en parler avec votre médecin, je ferai un article plus tard sur ces types de bolus si ça vous intéresse. Ils permettent de compenser la montée plus lente de glycémie, mais aussi plus durable.

Décalez vos moments d’administration

Autre petit réglage vous pouvez décaler un peu le moment d’administration du bolus en fonction de ce que vous mangez, de la rapidité du service et de vos glycémies de départ. Il vaut mieux retarder un peu le bolus et le faire une fois le plat arrivé que de se retrouver en hypo parce que le service est horriblement long, ce qui nécessite resucrage, plus fin pour le plat quand il arrive enfin et des montagnes russes assurées ensuite !

 

Gérer une glycémie élevée avant le repas

2 options s’offrent à vous : soit vous faites un bolus correctif avant, soit vous ajoutez le correctif au moment du bolus suivant. La première solution permet de lisser un peu la courbe de glycémie, j’ai tendance à faire comme ça.

Privilégiez si possible un repas pauvre en glucides et soyez un peu raisonnable, si vous faites les excès du siècle en étant déjà élevé au départ je mise sur des résultats pourris à coup sûr pour de longues heures.

Vérifiez la cétonémie si la glycémie est supérieure à 2,5 g/L et le cathéter bouché au besoin.

Une super solution consisterait à aller marcher 20 min avant de manger, à vous de voir si c’est gérable.

 

Les gens qui ont lu cet article ont aussi lu :  Infections Urinaires : fréquence accrue en cas de diabète

Gérer une glycémie basse avant le repas au restaurant

Vous pouvez faire un resucrage standard avec ce que vous avez. Certes, c’est la solution la moins conviviale, mais la plus efficace et la plus raisonnable. Vous pouvez prendre quelques petits gâteaux apéros, attention, c’est un peu délicat à estimer parfois.

Par ailleurs, surveillez bien la glycémie pendant et après le repas.

 

Surveiller la glycémie post prandiale

N’hésitez pas à passer le nombre de bandelettes suffisantes pour vous contrôler ou mieux à vous scanner et re-scanner.

En effet, il y a de fortes chances pour que votre repas ne ressemble pas trop à ce que vous prenez à la maison et donc vous aurez peut-être des surprises en post prandial (après le repas).

Attendez un peu si vous avez fait un bolus correctif, une des erreurs fréquentes consiste à faire un bolus en cas d’hyper et à ne pas attendre assez si ça n’a pas baissé ensuite. On en refait un et là pour le coup avec l’effet cumulé des deux c’est l’HYPO assurée. Soyez patient même si vous avez horreur de rester “haut”.

 

Éviter les pièges du restaurant quand on est diabétique

L’alcool

Certaines personnes le gèrent très bien, d’autres beaucoup moins. Moi qui n’en bois quasiment jamais, je n’y arrive pas bien peut-être par manque “d’entraînement” !

En effet, la plupart des boissons alcoolisées, pour ne pas dire toutes, contiennent des glucides voire beaucoup beaucoup de glucides, il faut donc les prévoir.

Mais il y a un double effet “Kiss cool”, sinon ce serait trop simple. 😉

L’alcool provoque des hypoglycémies (par une action sur le foie qu’il empêche de produire du sucre), veillez donc après sur vos glycémies ! La prudence est de mise, mais avec un peu d’entrainement vous arriverez sûrement à gérer et à bien vous connaître.

Les plats

Certains plats ont l’air très riches en glucides, mais contiennent aussi beaucoup de graisses et provoquent donc une montée beaucoup plus lente.

Il faut également être vigilant au niveau des sauces qui sont pleines de glucides.

Les erreurs de calcul

Eh oui, on peut faire des erreurs ce qui conduit à des hyper ou hypo-glycémie. Mais on apprend de ces erreurs !

 

Les gens qui ont lu cet article ont aussi lu :  Je suis diabétique et ça se voit

Profiter des restaurants en étant diabétique : mes conseils

Ne vous privez pas, il y a des jours où vous saurez être raisonnable et prendre une grande salade César et un café et d’autres ou vous n’aurez pas envie.

La vie est courte, il faut savoir se faire plaisir.

Dans ce cas, redoublez d’attention sur vos glycémies après le repas, faites une petite promenade digestive de 30 minutes et ne culpabilisez pas !

Même un Mac do peut apprendre à se gérer. Je ne dis pas qu’il faut en abuser, mais un total hamburger frites et glace contenant quasi toujours la même quantité de glucides, vous pourrez apprendre à le gérer au mieux.

Sortez, bougez, vivez et PRENEZ SOIN DE VOUS.

Et vous, comment faites-vous pour gérer votre glycémie en allant au restaurant ? Partagez vos expériences dans les commentaires.

À bientôt et je vous remercie pour votre lecture.

Si vous faites attention à votre ligne ou si l’insuline vous a fait prendre quelques kilos superflus, vous pouvez trouver des solutions sur minceur fitness et sante.

Estelle

À très bientôt.

Vous pouvez me suivre sur

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
  • 4
    Partages
%d blogueurs aiment cette page :