Comment gérer les repas de fête en étant diabétique?

repas de fête

Et bien voilà 24 ans que je le fais, rien que de compter le nombre d’années m’a donné le vertige.

J’ai plus ou moins bien réussi, et toujours rattrapé le tir après le repas pantagruélique en question.

Je vous donnerai juste quelques conseils, en rapport avec mon expérience personnelle. je vous renvoie aussi à ce précédent article.

  • Un encas

Rien ne vaut un encas avant d’attaquer, genre vers 18h ou 19h, un petit goûter, ce qui vous fait envie, mais pas une tonne de sucrerie bien sûr. Idéalement un mini repas qui comprend des fibres (légumes, fruit, etc) et si possible des protides ou lipides comme du fromage, qui vous caleront bien. Bien mieux que si vous ne preniez que du sucre. Et ce , quelque soit la forme sous laquelle vous le consommez (le sucre).

  • L’ apéro

Soit vous invitez et donc pouvez choisir l’apéro, soit vous êtes invité. Et donc à vous d’amener quelques crudités en bâtonnets avec une sauce, des tomates cerises, des dés de fromage, des verrines, etc…

Grignotez tranquillement en savourant et en prenant bien votre temps, vous mangerez moins après, et surtout cela vous évitera de consommer trop de glucides par la suite.

Si comme moi, vous êtes adeptes du LCHF ou low Carb, vous pourrez pour une fois manger du saucisson ou autre charcuterie que vous limitez au quotidien!

  • bref zappez les glucides
  • attention à l‘alcool, un verre c’est bien au delà… La prise d’alcool surtout à jeun favorise l’alternance hypocrite/hyper, vraiment pas facile à gérer.
Les gens qui ont lu cet article ont aussi lu :  english lectures

Pour ma part un coupe de champagne suffit mais vous faites aussi selon vos envies! Restez raisonnable.

  • Le repas

    • Buvez beaucoup d’eau, ce qui augmentera votre satiété. Ou sensation d’avoir assez mangé. et donc limitera vos excès!
    • Forcez sur les légumes, les vrais pas les pommes dauphines! Idéalement essayez de remplir votre assiette de 50{877b0a82a19ea3502b79c4cbfaa96a7cae16743a319d771446867b0ab6ef06e5} de légumes au minimum. Leurs fibres en plus de vous caler, vont ralentir l’absorption des glucides et limiter le pic d’hyperglycémie. Pas mal non?
    • Mâcher bien et savourez ce que vous avez dans l’assiette.
  • L’insuline

Ces repas copieux et qui durent, contiennent beaucoup de gras et de protéines souvent en plus des glucides. Ils sont donc longs à digérer, et personnellement cela m’oblige à utiliser des bolus particuliers, voir Les facteurs de variation de la glycémie

  1. BOLUS SPECIAL
    • soit un bolus carré
    • soit duo, en fonction de votre pompe, mais la plupart des pompes en sont dotées maintenant
    • soit plusieurs bolus au long du repas, surtout si ce que vous mangez vous est révélé au fur et à mesure
  2. Contrôles : pensez à multiplier les contrôles de glycémie dans les heures qui suivent, voire sur 12h
  • Le dessert

sapin de Noel

Essayez de faire léger, enfin essayez sauf si vous ne pouvez pas faire autrement, ou que l’envie est trop forte!! Mais bon au moins ne vous resservez pas. Et faites attention aux desserts très gras, je me suis fait piéger un certain nombre de fois en les surévaluant question teneur en glucides.

  • La digestion

Bougez!

Les gens qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le diner idéal

Si c’est le repas de midi sortez faire une demie heure de marche à pied; la fameuse promenade digestive, qui est un moyen extraordinaire pour faire baisser la glycémie en post prandial c’est à dire après le repas .

Si c’est le soir, dansez par exemple, pourquoi pas?

Les résultats sur vos glycémies seront notables. Promis! Essayez et vous verrez…

Si vous voulez d’autres idées je vous conseille de lire ceci.

  • Dernier point

J’allais oublier l’essentiel :

Déculpabilisez et profitez un max de ces moment merveilleux avec ceux que l’on aime.

Bonne fêtes,

à très vite,

Estelle.

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 9
    Partages
%d blogueurs aiment cette page :